The Last Dreamer

Stop the water start the fire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: « En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust] Lun 14 Déc - 19:48

▬ ft. Worick Aracangelo

Carnation : Caucasien
Taille : 1m84
Corpulence : Large d’épaule et plutôt musclé mais assez élancé pour ne paraître ni trop gros ni bodybuildé.
Cheveux : Longs et blonds platine rattachés la plupart du temps en queue de cheval
Yeux : Bleus pâles
Signe(s) distinctif(s) : Tatouage noir lui couvrant le haut du dos, œil gauche manquant, caché par un eyepatch qui ne cache par contre pas la fine cicatrice sous l’œil. Il garde le cache œil mais a remplacé son œil par un œil en verre depuis longtemps, au cas où.
La plupart du temps, Dante est :
• Aimant avec ces proies et ses proches – mais ce fout pas mal de ce qui n’entre pas dans ses critères – et Attentionné• Bavard •Beau parleur •Chanceux •Cérébral caché (il préfère jouer aux idiots) •Consciencieux • Débauché • Désordonné • Énergique (hehe) • Extraverti • Fiable •Fumeur • Galant • Joueur – il adore les échecs mais personne ne semble au courant – • Marchandeur • Orgueilleux •Oublieux •Pervers très imaginatif • Relâché • Romantique • Serviable • Sermonneur avec ses cadets • Vantard
Parfois, il peut se montrer :
•Buveur quand il le souhaite vraiment •Cynique • Doux • Fainéant •Infidèle •Passionné  • Violent •
Mais faut pas en demander trop non plus.
FAUST Dante Barnaby«En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit.»

Âge : 32 ans, né un 7 décembre ▬ Métier/études : Trafiquant / Marchand d’arme et tuteur de Mirthändr - voir d’autres jeunes DDR - (Et enfin Livreur à ses heures perdues) ▬ Race : Humain, tout ce qu’il y a de plus banal. ▬ Groupe : DDR, encore un, sisi.Orientation sexuelle : Bisexuel, parce qu’il n’y a pas de petits profits !Autre : Il lui arrive rarement de bravé les interdits, il préfère rester peinard là où il est le plus tranquille. C’est une sorte de flegme, qui fait de lui ce qu’il est. Par contre il sera toujours partant pour une petit sauterie !

     De toute ma vie, je n’ai jamais eu le sentiment d’être bien important. Cependant ! De toute ma vie, je n’ai pas non plus eu le sentiment d’être la pire des merdes sur cette foutu planète, et pourtant… Et pourtant l’occasion de le faire s’est présentée à moi plus d’une fois gamin. Je me mets à parler comme un vieux maintenant. Pas que je sois très vieux, la trentaine à peine, mais au vu de l’état actuel du Monde, la durée de vie ne doit plus être aussi large qu’il y a quinze ans. Sauf pour les elfes, ces conards. C’est peut être bien la seule chose qui n’a pas changé dans cette ville. Leur présence, par contre, c’est largement raccourcie depuis les déforestations et l’implantation de la radioactivité dans leur dernier bout de verdure.
Mais revenons à ma vie, voulez-vous ? Ma vie. Rien que d'entendre ces deux mots me font marrer. La vie n'a jamais eu qu'un goût horrible et insignifiant à mes yeux. Je suis né de l'union – oh mon dieu, qu'est-ce qu'il va dire ?! – d'un gars riche – le genre fils à papa né avec une cuillère en argent dans la bouche et un balai dans le fion jusqu'à ce qu'il découvre les joies des quartiers rouges – et… D'une simple prostituée. Si elle est pas belle la vie, hein ? Bien sûr, que le noblion ne m'a pas gardé. Jusqu'à mes huit ans, tout ce que ma divine mère m'a offert c'est l'impression d'être un boulet total qui bloque ses affaires - qui ne se faisaient plus très florissante depuis un bout de temps – âge et gosse y obligent -. Elle s'est vite plongée dans l'alcool et les stupéfiants à force et a crevé sur un trottoir dès qu'elle a eu des problèmes de dettes. On m'a vite remis au paternel, qui pendant ce temps s'était marié et vivait une vie de haut fonctionnaire baignant dans la joie de vivre la plus totale. On peut dire que ma présence n'a pas été chaleureusement reçue. Sa femme était une de ses petites nobles coincées qui pensaient que les putains étaient des légendes urbaines et que jamais son époux chéri n'irait la tromper, peu importe s'ils "le" faisaient souvent ou non. Elle ne m'appréciait pas, je ne l'appréciais pas plus en retour. Mais je n'étais pas un sale gosse, contrairement aux trois autres qu'ils avaient pondus pendant ces huit dernières années. Je bossais bien afin que l'argent qu'on déboursait pour moi n'était pas de l'argent jetés par les fenêtres, je faisais des corvées par-ci par là et j'avais même un boulot à mi-temps et un club d'échecs – trois fois de suite champion du tournoi régional mon p'tit gars -.Cela n'a malheureusement pas été suffisant pour battre l'amour maternel. Évidemment, ça n'a pas été une tentative ratée d'achat d'affection, non, je travaillais pour moi, uniquement pour moi. J'avais presque baissé les bras quand, arrivé à la vingtaine, mon père me légua une petite branche tandis que mes deux frères cadets s'emparaient de la principale. Elle commença à couler bien vite l'entreprise, mais pas ma branche, non ! Telle la partie de l'iceberg non-immergée, elle persista à rester au-dessus de la partie engloutie et gagna même du terrain, sans se rendre compte que c'était parce qu'elle fondait elle aussi peu à peu. Malgré mon amour du sport de lit, mon géniteur remarqua très vite mes facilités à gérer le petit marché familial et laissa rapidement tomber ses fistons chéris pour son bâtard devenu adulé. Mal lui en pris, c'était un peu tard, j'avais déjà pris ma décision. La guerre s'annonçait pour moi comme une libération.
J'ai bien dû faire quelques années au service militaire du pays. J'avais fait quelques connaissances à l'occasion, un très très (trèèès) bon ami, Elliot, mais sans plus. Le bruit des obus constant, la boue et les relents de cadavres, très peu pour moi.
Elliot, parlons-en. C'était un type cool, qui ne vivait pas dans le même monde que moi. Déjà, son père était un militaire, du genre bien bourru avec pleins de préjugés en tête – d'un côté il ressemblait vachement au mien, les manières en moins -. Pour lui, son fils n'était que de la chair à canon, un jouet entre les mains d'un adulte. Elliot était doué pour tuer. C'était fascinant de voir à quel point il était facile pour lui d'achever la moindre victime, homme, animal, femme et enfant, sans que son expression ne change. Avec moi, il était plus détendu que sur-le-champ de bataille, c'est certain. Il était aussi muet. Enfin, pas muet dans le sens avec les cordes vocales kaputt, juste muet. Personne n'avait eu l'idée de lui apprendre à causer. Personne, pas même son couillon de paternel. Je crois que ces années durant, j'ai ouvert plus de livres sur le langage des signes que je n'ai crié « chef oui chef » à un supérieur du service.
Lorsque Lucifer est devenu officiellement chef des Dévoreurs et que le parti Last Dreamer est apparu, j’étais devenu trafiquant d’armes et de tout et n’importe quoi pour qui voulait bien payer. Certes, ce n’est pas un job recommandable, mais j’avais un repas d’assuré chaque soir, de quoi me défendre en cas de besoin et, faut pas se le cacher, je m’amusais comme un petit fou. J’ai revu Elliot parmi les subordonnés d’un de mes clients chez les dévoreurs. Il m’a proposé de me ranger et, étrangement, j’ai accepté. Je ne sais pas si j’arrêterais un jour ce boulot, mais je suis bien là où je suis et puis maintenant que j’ai des clients assurés, ils sont plus nombreux. Et il y a le petiot aussi, Mirthändr. Faut bien que quelqu’un s’occupe de ce gamin, non ? J’ai tué sa sœur, okay, mais sinon on s’entend plutôt bien, pas vrai ? Enfin.

Traficant, marchand, livreur et baby-sitter, qui aurait pu rêver mieux en temps de guerre ?

A votre propos

Pseudonyme : Fenrir
Âge : Ca n’a pas changé.
Code du forum : [Nom Nom Nom]


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 200
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Début de la richesse
Début de la richesse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 34
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust] Lun 14 Déc - 20:13

Alooooors Biscotte, quand le problème de WTF dans ton caractère sera parti, je t'attribuerai ta couleur, ton argent et ton rang, sinon... Les elfes t'emmerde. Connard que j'aime.

_________________

Mika - #a1293b
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 1270
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Adam
Adam
Voir le profil de l'utilisateur http://thelastdreamer.forumactif.fr
Messages : 104
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 23
Localisation : In my dream
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust] Lun 14 Déc - 21:53

Moi aussi je te n'aime mon petit Mika ~
Mais les elfes restent des connards avec plein de longévité. Vive les nains et leurs citations !

Je n'ai pas encore fini les corrections, je fais ça demain car j'ai l'impression que mon téléphone n'a pas envie d'obéir ce soir sans effacer le moindre truc. Je préfère faire ça réveillé devant mon pc au propre que tout de suite.
( PS : He, he ! T'as vu mon joli kit ? J'ai l'air jeune, avoue ! )
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 200
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Début de la richesse
Début de la richesse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 34
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust] Mar 15 Déc - 19:33

Vive les nains et leurs toutes petites bites
Bon préviens moi quand tu as finit de corriger, je vais déjà te mettre ton rang et ta couleur ! .u. Et ton argent aussi (x

_________________

Mika - #a1293b
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 1270
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Adam
Adam
Voir le profil de l'utilisateur http://thelastdreamer.forumactif.fr
Messages : 104
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 23
Localisation : In my dream
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
« En ce moment, la moitié des habitants de Belpherion voudraient être dans mon lit. » [Dante Faust]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " la moitié d'un ami, c'est la moitié d'un traître" - Lien d'Alaina of Cork alias Aline d'Argouges
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» Les habitants des Iles
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Partie 68 (deuxième moitié)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Last Dreamer :: Le journal de Belpherion :: Un nouvel Habitant :: Acceptés-