The Last Dreamer

Stop the water start the fire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

"I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R. Mar 18 Aoû - 12:06

Âge et date de naissance : 22 ans, né le 18/06
Métier/études : Livreur d'armes/poisons et fleuriste à temps partiel
Race : Hybride humain-serpent
Groupe : DDR
Orientation sexuelle : Pansexuel
Personnage utilisé : Suzuya  Juuzou – Tokyo Ghoul

Carnation : Blanche pâle
Taille :  1m61
Corpulence : Maigre
Cheveux : Courts et blancs
Yeux : Rouges
Signe(s) distinctif(s) : Un albinos, ça se remarque de loin ! Surtout lorsque ce dernier est recouvert de points de sutures rouges vifs. Ils sont renouvelés par ses soins. Il est aussi un poïkilotherme dû à sa nature reptilienne.

ft. Suzuya Juuzou de Tokyo Ghoul
RAVENWOOD Mirthändre
Prenez un enfant. Donnez lui une maladie de la peau, comme l’albinisme par exemple, histoire de le rendre un peu fragile. Ensuite, rajoutez lui une famille aimante, pour compenser un peu, mais sans oubliez les railleries des étrangers. Séparez-le peu à peu de ses parents, puis totalement, en lui expliquant bien que ces derniers l’ont vendu en échange de nourriture. Enfermez-le dans un laboratoire comme spécimen, sans possibilité de voir sa sœur dans le même état que lui. Laissez mijoter dix ans puis sortez le de là en le mettant dans un camion avec d’autres enfants laissé mourants, sans vivres ou bien très peu. Faites le rejoindre un clan de cannibales avec des idéaux un peu cons comme ‘faites la guerre, pas l’amour’ ou ‘Vive la radioactivité’, en le plaçant sous la tutelle d’un vieux sympa mais un peu cinglé. Laissez cuir et baissez de temps en temps la température à petit feu pour évitez les éclaboussures. La sœur est faite pour ça. Puis laissez cette dernière rejoindre le camp adverse, sans avertir votre sujet avant le lendemain. Faites le revoir sa sœur sans qu’il ne l’agresse au moins cinq fois, essorer la pluie de larme de la sœur de son esprit puis tuez la sous ses yeux à l’aide du tuteur. Soit votre Enfant l’aidera et souffrira d’autant plus, soit il la dévora tout cru. S’il choisit la solution n°2, votre Mirthändr est réussit, félicitation. Maintenant, observer son comportement.

Bon, plus sérieusement. Mirthändr est de nature enjoué et enfantine, aime les fleurs,  n’a pas un vocabulaire très fleuri tant qu’il ne s’énerve pas et à tendance à bouder et à être très têtu lorsqu’il veut quelque chose. Il adore aussi la vue du sang, les gros repas et ne ressent pas la douleur. Et lorsqu’on ne ressent pas la douleur, qu’on aime le sang et qu’il n’y a pas de bestioles à égorger dans les alentours, qu’est-ce que l’on fait ? Se mutiler, une très bonne idée. Mais il ne souhaite pas mourir le gamin, aussi a-t-il apprit à se faire de jolis petits points de sutures un peu partout. Le visage, les bras, les jambes, les mains, sauf peut être là où certaine personne auront tendances à penser. Pas de ça, il est « pur » mon petit Mirth ! Il faut dire qu’avec le passé qu’il a eu, il n’a pas eut beaucoup le temps d’exprimer son côté de sale gosse. Alors les farces et les bêtises, c’est tout son rayon à présent. Du moins, quand Faust, son professeur n’est pas dans le coin.

Mais cette personnalité là n’est qu’un rempart qu’il s’est crée pour éviter de trop souffrir. L’albinos peut se montrer bien plus mature quand il le veut. C’est avec une facilité déconcertante qu’il passe du joyeux bambin à l’homme mature de 22 ans, plein de rancœur et vidé de tout espoir ou amour.

PS : Bien qu'il ne le sache pas entièrement, il a des gênes de différents reptiles mais en particulier de serpent, ce qui lui insuffle une vitesse et des réflexes hors norme. Il a une très bonne vue et deux odorat très différent ( Le même que le notre et un un organe de Jacobson ) mais en revanche, son ouïe est plus mauvaise que les deux autres sens. Son deuxième odorat lui a apporté un tique : Il a tendance à se lécher les lèvres ou sortir de constamment un bon de langue hors de sa bouche afin de percevoir la température alentours.

Mais c’est vrai qu’avec ses 1m60 à peine, il est plus crédible en petit garçon, le pauvre. FLEEEEUR !
Mirth vagabondait dans les ruines de la ville, l'estomac dans les talons, à la recherche de quelques choses à se mettre sous la dent. Il y a un an, cela arrivait où parfois, il croisait un LD et pouvait festoyer mais il n'en avait pas vu depuis un moment. Récemment, ils restaient tous terrés comme des rats dans leur petit coin. Le jeune dévoreur, âgé à peine de la vingtaine, se retrouva soudain sur la place de l'ancienne ville. Ce n'était pas la partie la moins amoché de la Capitale mais elle conservait avec peine les restes d'une gigantesque fontaine et de quelques bancs en pierres. La dernière fois qu'il y était venu remontait encore plus loin que son dernier vrai repas...

Mirthändr Ravenwood, âgé de cinq ans, traversait le salon de sa nouvelle maison à toute vitesse, avant d'être attrapé par sa maman, lui courant après. Étrangement, elle était fatiguée, avait un ventre tout rond et avait souvent faim depuis quelques temps. Le déménagement devait y être pour quelque chose dans l'histoire mais Mirth ne comprenait pas vraiment à l'époque.
Sa famille se composait alors de ses deux parents adorés, de sa grande soeur Ashleen et lui. L'albinos ayant toujours eut une santé fragile à cause de sa maladie de la peau, il ne sortait que rarement et par ce fait, les trois personnes représentaient tout pour lui.
Les rares fois où il se rendait au parc, beaucoup d’enfants le rejetaient à cause de son apparence. Alors il restait à l’intérieur, jouant dans sa chambre ou dans le jardin.


Mirthändr se rappelait d’une très jolie maison avec un jardin rempli de fleurs rouges et blanches. Peut être n’était-ce que le fruit de son imagination, après tout, il était encore hanté par les bribes de son passé et il avait sûrement dû inventer une masure dans ses rêves.  Elle ne ressemblait ni à un château fort ni une villa utopique, juste une maison. Sa maison. Cela lui convenait.

Puis vint ce jour. Ou bien cette semaine, il ne se rappelait pas du commencement. Les gens dehors parlaient d’une guerre imminente, mais il ne comprenait pas un traître mot du charabia de la dame des informations. Il se contentait d’observer ses parents agités se crier dessus dans la cuisine lorsqu’ils pensaient qu’Ashleen et lui dormaient. Il y avait un mois, sa mère avait du être opérée. Quand elle était revenue de l’hôpital avec son papa, ils n’avaient ramené ni petite sœur ni petit frère. Mirthändr se demandait où était passé le bébé dans le ventre de sa maman. En tout cas, depuis, son ventre redevenait à peu près comme avant et deux poches sombres s’étaient glissées sous ses yeux. Elle ne lui faisait plus de câlin comme avant et son Papa rentrait plus tard du travail.

Une année encore s’était écoulée.

La guerre les avait chassés de leur habitation et Mirthändr s’était retrouvé avec sa famille dans un camp de réfugiés. Ils vivaient pauvrement dans un immeuble en ruine, et quelques « marchands » passaient de temps à autres et échangeait leur monnaie restante contre une bouchée de pain. Sauf que voilà : L’argent s’amenuisait et les cartes bancaires ne fonctionnaient plus. La nourriture venait à manquer. Le petit albinos ne cessait pas de pleurer et devait être un poids pour tout le monde : Il devait être bien nourrit, en échange de quoi il restait là à ne rien faire et à crier tout le temps. Ashleen le sermonnait souvent.
Soudainement, un jour, une camionnette est arrivée. Alors que les réfugiés se plaignaient déjà d’avoir de nouvelles bouches à nourrir, des hommes richement vêtus, suivit d’autres avec de longs manteaux blancs, accostèrent le groupe.
Ce n’est qu’aujourd’hui qu’il savait tout ce qui s’était passé. Les hommes en question étaient des fonctionnaires de l’état, cherchant à tester de nouvelles armes et inventions pour lutter dans cette guerre. Pour qui et contre qui, ce n’était pas important.
Mirthändr avait vu ses propres parents le vendre, lui et sa sœur pour quelques pièces et des vivres supplémentaires.

Il s’était laissé embarquer sans pépier, certain qu’arrivé à destination, ses parents le rejoindraient. Ash’ lui avait prit les mains et le regardait avec un air triste.

Ils avaient été drogués. Parqués comme des bêtes. Soumis à des testes ADN et pleins d’autres dont il ne se souvenait plus. Il avait été réduit à l’état de légume pour être plus docile et ont lui avait même ôté sa sœur. La nuit – ou lorsqu’on le laissait enfin tranquille -, il était logé dans une cellule sans fenêtre ni meuble et il dormait à même le béton.

Âgé d’à peine sept ans, on lui avait infligé des centaines, des milliers de tortures horribles, autant physique que morale. Cependant, « Il tenait le coup et était l’un des enfants les plus prometteurs » d’après un des messieurs en blanc. Chaque jour, de nouveaux bambins arrivaient, quelques semaines passaient et il n’en restait qu’une vingtaine sur les cents derniers arrivants.

Dix ans. Dix putains d’années qu’il avait été enfermé là, à subir les manies de ces infirmières et de ces savant fou avant qu’on daigne le sortir de là.

Mirthändr avait envie de retrouver leur planque et de tout faire brûler. Mais c’était sûrement déjà fait. Mirthändr avait développé une bonne agilité et était plus vif qu’un serpent. Sa température n’était jamais la même, elle s’adaptait au climat extérieur et personne ne savait vraiment s’il était malade. Ses canines avaient encore poussé et il avait vu un camarade s’effondrer sur le sol après qu’il l’ai mordu pendant une chamaillerie. A ce moment, l’albinos avait paniqué, mais un docteur lui avait affirmé qu’il était juste paralysé. On lui avait donné une petite bouteille d’antidote.
Sans même savoir ce qu’ils avaient fait de lui, on l’avait encore une fois emmené on ne sait où. Sa sœur n’était pas avec lui, mais il savait qu’elle avait été emmenée dans un autre camion. Le camion était rempli à ras bord, et il y en avait trois semblables qui les suivaient de près. Combien avait on prévu d’emmener ? Pendant combien de temps ?


Certains passagers étaient morts pendant la traversé et, n’ayant pas de nourriture à disposition, certains –dont lui-avaient eut l’idée de se repaître des cadavres encore frais avant qu’ils ne se décomposent. C’était plus sage pour éviter et la famine, et les maladies, non ?

Au final, il ne restait encore que quelques enfants à peine sur les cinquante. Il ne comptait plus les journées et les camions ne s’arrêtaient pas. Le container puait la pisse et les déjections. Une semaine, un mois, un an… Ils n’en avaient aucune idée.

Même aujourd’hui, il ne savait pas combien de temps était passé. Il était arrivé dans un des repaires des DDR. Il apprit ensuite l’avancée de cette guerre qui à présent, se déroulait entre les Dévoreurs et les Last Dreams. Son besoin de survie le força à rejoindre les rangs des dévoreurs. Il avait les capacités pour et craignait de finir en carpaccio comme ses compagnons de route qui avaient refusé plus ou moins poliment l’offre.  Un certain Mister Faust l’avait repéré et choisi comme apprenti.

«  Quel beau Kingsnake que voilà…, avait-il dit en ricanant, faisant sursauter le pauvre Mirth. »


Placé sous la tutelle de cet homme, il s’entraîna tel un militaire et se rapprocha de son supérieur en moins de temps qu’il n’en faut pour une fleur de germer. Il avait toujours aimé les fleurs, et cela le désolait de ne pas en voir une seule pousser dans la région. Sa sœur ayant survécu au voyage, le voyait rarement mais gardait la tête sur les épaules et le réconfortait parfois. A son anniversaire, elle s’était procuré un herbier trouvé près du Paradis d’Adam et des LD et le lui avait offert. Il l’avait gardé précieusement.


Le lendemain même, il apprit qu’elle avait tué sa tutrice et avait trahi leur camp. Si sa vie ne se résumait pas à un bon gros drama à l’eau de rose sans queue ni tête. Elle était revenue, la traîtresse, pour essayer de l’enrôler chez les LD, mais il n’avait que faire de ses stupides idéaux. La paix ? Avec l’image qu’il avait de ses parents et de sa sœur, à moins de le forcer, il n’en voudrait pas. Tout son amour-vivre avait disparu depuis bien longtemps.

Ashleen revint souvent, pour lui apporter des nouvelles ou de la vraie nourriture, essayant de le faire changer d’avis. Ils se rencontraient à la vieille fontaine de la ville en ruine, assez loin du QG de DDR autant que de la bulle protectrice des LD. Mais les absences de Mirthändr se rallongeant toujours plus, ses filatures se firent rapidement remarquer. C’est ainsi qu’il retrouva sa sœur étranglée par Faust. Cette nuit là, il resta paralysé un long moment avant de bouger. Pas pour la sauver, uniquement pour arracher son corps sans vie des griffes de son professeur pour se délecter de sa chair tendre. Il ne restait que la haine dans ses gestes, la faim dans ses yeux et le sang coulant dans sa gorge. Le rire de Faust lui était resté en tête jusqu'à ce qu'il trouve le sommeil. Et il était heureux d'avoir fait un horrible cauchemar plutôt que de continuer à l'entendre se répercuter dans son crâne.

Spoiler:
 

Pseudonyme : Yoru
Âge : 15
Code du forum : [Digéré par un kakatoès]
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 811
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Début de la richesse
Début de la richesse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 23
Localisation : Into the wood ♪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R. Mar 18 Aoû - 16:11

Bon, comme c'est plus conventionnel de le mettre ici, je te le redis, c'est avec plaisir que je t'accepterai quand le caractère de ce drôle de personnage sera inscrit, ainsi tu pourra prendre une zoli couleur après .3. Courage pour la suite ^^

_________________

Mika - #a1293b
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 1270
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Adam
Adam
Voir le profil de l'utilisateur http://thelastdreamer.forumactif.fr
Messages : 104
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 22
Localisation : In my dream
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R. Mar 18 Aoû - 16:14

Merci Senpai, j'attends avec impatience le bleu ~
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 811
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Début de la richesse
Début de la richesse
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 23
Localisation : Into the wood ♪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R. Mar 18 Aoû - 16:59

Ahah, à toi de le faire venir

_________________

Mika - #a1293b
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 1270
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Adam
Adam
Voir le profil de l'utilisateur http://thelastdreamer.forumactif.fr
Messages : 104
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 22
Localisation : In my dream
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R. Mar 18 Aoû - 17:26

Et bien tout cela est parfait, tu es accepté avec grand plaisir et j'espère que tu vas bien t'amuser, malgré le peu de population pour le moment, dans Belpherion ^^ Tu prends une jolie couleur :3

_________________

Mika - #a1293b
avatar

Feuille de personnage
Lyss: 1270
Radiations: 0/50
PV: 100/100
Adam
Adam
Voir le profil de l'utilisateur http://thelastdreamer.forumactif.fr
Messages : 104
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 22
Localisation : In my dream
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
"I became insane with long intervals of horrible sanity" - Mirthändr R.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une Signature horrible
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Last Dreamer :: Le journal de Belpherion :: Un nouvel Habitant :: Acceptés-